AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Face à face avec Klaus Mikaelson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin & Humaine

Crédits : Nina Dobrev
Date d'inscription : 09/07/2016
Messages : 176
Race : Humaine
Métier/Occupations : Kidnapper, mais j'étais étudiante...
Statut sentimental : Compliqué...
Age : 18
avatar
Elena Gilbert
MessageSujet: Face à face avec Klaus Mikaelson   Ven 19 Aoû - 21:25

Face à face
Klaus & Elena

Être trahit par son ex, n'est pas vraiment génial, je trouve. Et je crois bien que je ne suis pas la seule à trouver cela lâche. Je me souvenais parfaitement, quand Caroline était à ma place. Nous cherchions une solution pour la sauver des griffes de Klaus et de Katerina. Mais voilà, Stefan avait eu le choix. Du moins, il avait cherché une solution, la solution qu'il avait trouvé consister à faire un échange entre moi et ma meilleure amie. Je lui en veux un peu, non. Je n'en veux pas à Caroline, elle était à ma place après tout. Non, j'en voulais à Stefan. Comment il a pu me faire ça ? Je crois qu'il n'y a pas vraiment d'explication, il l'a juste fait. Je me demande comment à du réagir Caroline ? En tout cas, Klaus était bien content de cette échange. Il pouvait me faire du mal, me gardant tout de même en vie suffisamment pour mon sang. Car oui, il n'avait pas abandonner son idée de créer des hybrides, des hybrides qui seraient asservie à leur maître Klaus. Est-ce qu'ils avaient véritablement le choix ? On ne choisi pas à qui on peut être asservie, j'ai beaucoup de mal à accepter que cela soit possible. Pourtant c'est le cas. Dès que Klaus transforme un simple loup-garou en hybride, ce dernier lui est asservie car en devenant hybride, ils ne sont plus obliger de se transformer en loup. Leur énorme souffrance pendant leur transformation disparait donc par cette "hybridation". J'ouvris vaguement les yeux, observant ma prison. C'était un endroit humide, je sentais l'air chargé d'eau... Je me levais avec peine. Je n'avais plus beaucoup de sang en moi. Normal, Klaus se chargeait de m'en prendre assez pour hybrider tout en laissant suffisamment dans mes veines pour que je tienne debout. Mon ancêtre, Katerina Petrova, y était bien pour quelque chose dans mon enlèvement, ou plutôt dans l'échange qu'a fait Stefan entre Caroline et moi. Et elle devait être bien contente de cette véritable trahison. Pourtant, je devais bien comprendre Stefan. Je ne pouvais pas lui en vouloir totalement ! Du moins, je ne l'aurais jamais envisager avant. Mais c'était le cas. Je lui en voulais et je ne savais pas du tout si je saurais le lui pardonner. Il avait éveillée en moi un nouveau sentiment, la trahison. J'aurais été contente si je n'aurais jamais eu à ressentir ce sentiment horrible. Pourtant, il était maintenant en moi. Laissant une boule dans ma gorge dès que j'y pensais. Je me souvenais parfaitement qu'au moment où Stefan venait de me trahir, j'en avais pleurer, mais pas de larme de tristesse, juste d'une énorme déception. Je me sentais bien bête d'avoir pu croire, il y a longtemps déjà, que Stefan ne me ferait jamais de mal. Mais comme on me l'avait déjà dit il y a un bon moment, on ne doit jamais dire jamais ou même toujours. Je me retenais sur le marbre froid de la genre de grotte où je me trouvais. Je toussa, mais cela me fit tomber de ma hauteur. Je me tirais donc vers un coin, où je pu mettre mon dos sur le mur de pierre froide. Je me demandais si quelqu'un arriverait à me sauver d'ici. Il le fallait, c'était ma seul espérance dans ce nouvel enfer.

Comment allait-elle ? Comment allait Caroline ? Cela expliquer peut-être des rêves que je faisais d'elle ? Un jour je l'avais vu me disputer, elle me disait que je l'avais bien chercher et que c'était de ma faute tout ça. Je savais que ce n'était pas exactement de ma faute. Mais dans mon rêve - ou plutôt mon genre de cauchemar - elle me le disait. C'est grâce à ce rêve que je savais parfaitement que je n'en voulais pas à ma meilleure amie. Elle n'y était pour rien au fond. Elle s'était retrouver à ma place, donc comment je pourrais lui en vouloir ? Ce n'était pas comme si elle avait supplier Stefan de m'échanger contre elle. Non, il n'en avait eu aucunement besoin, car il l'avait fait de son plein grès. Je soupirais, je n'arrêterais donc jamais de me ressasser le passé ? En même temps, je n'avais pas grand chose à faire dans cette cave. Je ne devrais même pas être ici, je devrais être en fac de médecine. Mes seuls problèmes devraient s’arrêter à la mort de mes parents. Être orpheline de ses parents biologiques comme ses parents adoptifs ce n'est pas génial... Alors être orpheline double, être une double petrova, avoir des vampires contre moi et toutes ces histoires de destin, fait que je peux dire que j'ai l'une des pires vie du monde. Peut-être pas du monde entier, mais c'était en bonne voie pour transformer ma vie en une véritable horreur. Heureusement, je suis encore humaine. Je me souviens parfaitement quand j'ai cru que j'allais devenir vampire. Je ne le voulais pas, et je ne le veux toujours pas. Je ne veux pas devoir me nourrir du sang humain, j'aime être une simple mortel. Malgré le fait que je suis encore une humaine, je reste tout de même une créature surnaturel, car je suis une double petrova. Le double mortel de Katerina, qui elle est également une double petrova... C'est étrange qu'on est le même physique, et surtout comment le destin joue avec les sentiments. Damon et Stefan étaient fous amoureux de Katerina, ils étaient prêts à tout faire pour elle... Et pendant un temps, les deux frères Salvatore étaient également prêt à tout pour moi. Mais au bout d'un moment, j'ai finis par ressentir de l'amour pour les deux, et petit à petit je me suis détacher de Stefan car je tombais amoureuse de Damon, d'un amour profond et sans fin. Stefan et moi nous nous sommes donc séparer et il s'est mit avec Caroline, pendant que moi je me mettais avec son frère ; Damon. Stefan avait été l'amour de ma vie. Mais Damon aussi, ce dernier m'avait offert beaucoup plus que la relation que j'avais avec Stefan avait pu m'offrir à l'époque.

Je ne remercierais jamais assez Damon. Je ne le lui ai jamais dit, mais oui. Je le suis infiniment redevable. Il m'a appris ce qu'était de vivre une histoire d'amour pure, une vrai histoire. Notre histoire. Cette chose qui nous unis et qui me fait sourire dès que je le vois. Je ne souris pas bêtement, je ne suis plus une adolescente. Mais je l'aime, je le sais. Il m'a offert l'amour, la passion, le danger et l'aventure. Je n'aurais jamais pu croire qu'un jour j'aimerais comme ça. Mais c'est le cas, il est tout pour moi. Je l'aimes et je prends donc sa défense, j'ai appris beaucoup de chose sur lui. Damon Salvatore est un vampire, certes il est égoïste, mais il reste droit et il sait ce qu'il veut. Je l'aime, d'un amour fort et pur. Je sais que lui aussi m'aime. J'ai hâte de le revoir. Soudain, je pu entendre nettement des bruits de pas. Je frémis. C'était soit Katerina, soit Klaus. Je ne saurais dire qui je préférerais voir... Mais je n'en avais pas le choix, comme toujours. Je soupirais tout en me frottant mes paumes sur mon pantalon usager. J'avais sacrément froid... Je ne pouvais pas me le cacher, je devais affronter la triste vérité. J'observai donc l'entrée de la grotte où je me trouvais. Est-ce que j'allais voir la tête de Katerina ou celle de Klaus ? D'un côté, je préférais voir Klaus. C'était pire quand c'était Katerina, en plus d'être mon ancêtre de plusieurs générations, elle était aussi mon sosie. Je détestais la voir, et surtout cela confirmer la fameuse légende comme quoi les doubles mortels aiment faire souffrir leur sosie. Avant, Katerina ne prenait que mon identité, en se faisant passer pour moi. Maintenant, il m'avait carrément arracher à ma vie, à mes amis et à ma famille... Je posais un genou sur le sol, bascula vers la droite pour m'aider à me lever. En me soulevant, je fis attention de ne pas faire trop de bruit et surtout, pas de geste brusque. Car j'avais tout le temps l'impression d'avoir un tamtam dans mon esprit. Je me trainais tant bien que mal jusqu'à l'entrée et leva la tête vers là où je verrais bientôt l'un de mes kidnappeurs. C'était peut-être ça que je détestais le plus. Devoir attendre leur arriver. En même temps, c'était ma seule véritable distraction ici, en dehors de mes souvenirs, je n'avais rien pour me raccrocher à la réalité. Je ne pouvais pas voir le soleil du jour, ni même la lune. Je ne savais même pas où je me trouvais exactement. Peut-être chez Klaus ? Tel que je le connaissais, il en aurait été tout à fait capable. M'enfermer chez lui, devait lui procurer une jouissance de pervers. Je me mordis la joue, je ne devais pas tourner de l'oeil, je devais être forte. Un jour, on me sauverait. Un jour je me vengerais contre eux. Je demanderais aussi des explications à Stefan.

Je pourrais peut-être revoir Damon ? En tout cas, j'aimais m'attarder sur lui. Il m'arrivait de le voir dans mes rêves, c'est les seuls moments où je me sens pleinement vivante. Damon est véritablement l'amour de ma vie. Je l'aime et c'est une promesse d'un amour éternel. Vous savez, quand vous aimez quelqu'un, mais il est encore plus facile de le savoir quand c'est une promesse que cela dure pour toujours. Un amour unique et si fort qu'il pourrait traverser littéralement le temps et l'espace. Je ne l'avais pas entièrement avec Stefan. Quand on était en couple, c'était le petit copain idéal, certes. Il respectait mes choix, il les suivait même ! Mais avec Damon c'était autre chose. C'était une évidence entre nous. Quelque chose qu'on n'aurait jamais pu nous l'enlever. Pourtant, nous avons été séparer, par le propre frère de Damon, et qui plus est mon ex. Comment a-t-il pu autant changer ? Je soupirais, je reconnaissais les bruits de pas. Oui, car Katerina et Klaus n'avaient pas la même façon de marcher, ou la même façon de respirant quand nous marchons. Je finis par prendre la parole... Klaus. Que c'est surprenant. Tu viens ici pour me prendre un peu de sang ? Sache que je n'en ai plus beaucoup, donc vas-y ! Je t'en prie, sers-toi ! Dis-je audiblement, je savais parfaitement qu'il m'entendait. C'était un vampire, en plus l'hybride originel. Je savais parfaitement que beaucoup de personne pourrait prendre peur en l'entendant venir comme ça, surtout sachant qu'il pourrait vous tuer en une fraction de seconde. Mais je savais parfaitement que morte, je ne lui étais plus nécessaire... Il ne me tuerait donc pas, il ne voulait pas finir seul après tout... Je me demandais tout de même ce qu'il venait faire ici. Peut-être me faire encore du mal, il semblait prendre un malin plaisir à me faire souffrir. Un peu comme Katerina, au fond ils étaient un peu les mêmes. Ils adoraient tout deux me voir souffrir. Je soupirais, être entre ce "couple" me dégouter. Je détestais dépendre d'eux. S'ils mouraient, peut-être que personne n'arriverait à me retrouver ici ? Après tout, s'ils avaient déjà trouver où je me trouvais, j'aurais déjà vu apparaître Damon, Caroline, Bonnie ou encore mon petit frère. Jeremy, lui aussi n'aurait pas du à vivre toutes ses souffrances et ces pertes que nous avions connu. Il était bien trop jeune. À cause de tout ça, Jeremy avait eu plus qu'un problème. Il n'aurait jamais dû perdre autant de monde. En plus de nos parents, il avait tant souffert pour son âge. Ce n'était pas normal et j'espérais toujours réussir à le faire sortir de toutes ces histoires de vampires, de loup-garou ou encore de sorcières. Il n'avait pas besoin de tout ça, comme nous tous au fond. Bien que certains aient trouvé leur place dans ce monde de fou, comme Caroline, moi je ne m'y faisais toujours pas... Je ne pouvais pas l'accepter... Les bruits de pas se rapprochèrent, avant que je finis par le voir devant moi.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mysticfalse.forumactif.org/t185-elena-gilbert-un-jour-je-
Délicieux Hybride
Date d'inscription : 05/08/2016
Messages : 38
avatar
Niklaus Mikaelson
MessageSujet: Re: Face à face avec Klaus Mikaelson   Ven 26 Aoû - 13:29

Face à face ?
“Niklaus&Elena”
P
ensez-vous que l’hybride originel est une ordure ? Les gens pensent qu’il en est une, sa famille aussi parfois, peut-être même lui parfois, pourtant, à quoi bon a-t-il besoin de réfléchir à ces inepties alors qu’il est celui que l’on craint le plus ? Enfin, lui et son frère. Il y avait toujours eu des rumeurs qui voulait dire qu'Elijah était le plus craint et ça, définitivement, Klaus ne pouvait l'accepter. Il était le pire, il avait fait ce choix et ça n'est pas ce sentimental de frère qui lui ferait changer d'avis. A-t-il besoin de quelque chose supplémentaire ? Ses hybrides arrivent à ses côtés, Katerina est présente, elle aussi quant à sa famille… Les choses avaient quelques peu changés, Rebekah était parti, Elijah était de plus en plus au abonné absent, comme si chacun reprenait une vie normale…. Si seulement ils étaient normaux. Il aurait voulu critiquer Elijah sur son choix de s’accoquiner avec cette irlandaise, cette jeune femme, cette humaine alors que lui, maintenant, il était en pleine relation avec cette belle bulgare, ce sosie Petrova, la Gilbert, mais en trois fois mieux, en dix fois mieux, en plus terrifiante, en plus garce, en plus parfaite. S’il venait à se demander parfois comment et pourquoi il lui avait pardonné, comment et pourquoi elle avait fait pour trouver sa place dans ses bras, dans son lit, dans sa vie, il décidait de ne pas chercher plus loin. Si soucis il y avait, il ne voulait pas éclater cet infime espoir qu’il détenait entre ses mains. Elijah avait presque réussi à pervertir son esprit avec ces leçons de morale.  
Il prenait soin de son hôte, à sa manière. Aujourd’hui, personne chez lui, seuls ses hybrides qui LA gardent sont présents. Le souci en étant vampire c’est qu’on trouvera plus facilement des poches de sang que de la nourriture et ça, même si Niklaus ainsi que le reste de sa troupe aie particulièrement la nourriture, humaine. Alors qu’il passait la première porte, celle qui aller vers la cave, la voix d’Elena arriva à ses oreilles. Son éternel sourire arrogant se posa sur ses lèvres alors qu’il continuait de marcher, amusé par la situation.
Il fit un signe de main au deuxième hybride qui surveillait la porte de sa cellule et  il ouvrit, un sourire un peu plus grand sur les lèvres.
- Très chère Elena ! Tu as mauvaise mine ! J’en suis réellement désolé.
Il laissait la porte ouverte et s’approchais d’elle avant de lui lancer, avec la délicatesse qui lui était personnelle, une bouteille d’eau et un paquet de biscuit qu’il avait réussi à trouver.
- Tu ne m’en voudras pas, j’espère, je n’ai trouvé que ça.
Il regarda autour de lui, faisant mine de découvrir cette pièce alors qu’il la connaissait, maintenant, pas cœur.
- Alors, qu’elles sont les nouvelles dans ta vie ?
Il éclata d’un rire franc et direct avant de reposer son attention sur le double Petrova, clé du bonheur de sa vie, ses hybrides. Elle avait si mauvaise mine que Niklaus grimaça un peu en la regardant. Il devrait arrêter de lui prendre du sang pendant un moment, il ne fallait surtout pas qu’elle meure, pas elle, pas maintenant qu’il savait que s’il la transformait le remède ne lui appartenait plus…étant donné qu’il était dans le sang de sa sœur, ce qui l’énerva au plus haut point. S’il était descendu, ça n’était pas juste pour se délecter de sa tristesse, non, il voulait surtout voir si tout allait bien, parce qu’à sa façon, Klaus voulait la protéger, son but était de la garder en vie, même si maintenant, il devait être plus prudent que jamais. Il savait que Damon et les autres savaient, ça n’était qu’une question de temps avant qu’ils ne tentent quelque chose et ça, Nik ne pouvait et ne voulait pas l’admettre.

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Face à face avec Klaus Mikaelson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Présentation Klaus Mikaelson
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Mission III : face à face (seconde vague)
» ▬ Face à face avec... moi-même. ▬ 2° épreuve de l'EVENT
» Klaus Mikaelson - Vampire originel (libre)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic False :: The Play :: La forêt :: Les logements :: Le manoir Mikaelson - Petrova-