AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La poussière à la poussière - Donna & Aglaé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nouvel Arrivant
Crédits : Bazzart
Date d'inscription : 04/11/2016
Messages : 31
Race : Sorcière
Métier/Occupations : Journaliste
Statut sentimental : Mariée
Age : 26
avatar
Aglaé Rusel
MessageSujet: La poussière à la poussière - Donna & Aglaé   Sam 5 Nov - 14:07

 
la poussière à la poussière


Aglaé était épuisée. Les longues heures de vol entre Paris et les Etats Unis, plus le taxi pour ensuite l’emmener à Mystic Falls. Ses jambes chancelaient. Elle sortie du taxi, remerciant le chauffeur dans un anglais approximatif et posa les yeux sur l’immense bâtiment qui se dressait devant elle : un hotel. Elle en aurait presque eut les larmes aux yeux. La jolie sorcière rentra en trombe dans l’établissement et se jeta sur la réceptionniste.

- Une chambre, s’il vous plaît. Avec un bon lit.

La demoiselle au comptoir s’exécuta, lui expliquant qu’elle devrait libérer la chambre avant midi demain et bien sûr, régler avant de partir. Aglaé acquiesça et courut se réfugier dans le lit. Cette nuit fut calme, elle était sans doute trop épuisée pour être sensible à ses visions. Vers 9h, le lendemain matin, elle ouvrit les yeux. Le décalage horaire était assez terrible. Elle prit son téléphone et contacta Lucas, lui indiquant simplement qu’elle était bien arrivée et qu’elle l’aimait plus que tout. Elle s’étira, regardant le soleil briller à travers les rideaux.

Aglaé se rendit dans la salle de bain, prit une douche, se refit une beauté. Ses cheveux étaient noués en un chignon décoiffé qui lui donnait un air désinvolte. Elle porta un jean noir, une chemise blanche en forme de cache cœur et un gros gilet en laine. La journaliste cala un calepin dans la poche arrière de son jean, il était temps qu’elle se mette au travail. Elle refit rapidement le lit avant de descendre à la réception. Cette fois, c’était un homme qui était là.

- Bonjour. Lança-t-elle. Je viens régler ma chambre.

Le vieil homme la regarda d’un œil absent avant de lui tendre un ticket où se trouvait le prix à payer. Il était sacrément cher cet hôtel ! Elle qui pensait y séjourner quelques nuits de plus… elle se ravisa. Aglaé soupira, elle allait devoir trimballer sa valise partout avec elle aujourd’hui. Quelle plaie. Ses bottes en cuire possédaient un petit talon qui faisait claquer ses pats sur le carrelage de l’accueil. Elle remercia le réceptionniste avant de lui tourner le dos et de sortir de l’hôtel.

La rue qui se présentait devant elle était bien différente des rues de Paris. Moins propre, moins jolie, moins chaleureuse. Et il avait une aura maléfique qui enveloppait toute la ville. Les yeux d’Aglaé se mirent à briller, une boulangerie se dressa là, devant elle. Elle y alla d’un pas léger, sentant son estomac se torde sous la faim. La boulangère était une dame âgée, quoi qu’étrangement bien conservée. Adieu les croissants et pains au chocolat, Aglaé allait devoir prendre autre chose. Elle commanda un donuts et un grand café noir avec plein de sucre. Les bras chargés, en plus de sa valise, elle reprit sa route. De nouveau dans la rue, elle se demandait où elle irait à présent.

Aglaé ferma les yeux, tentant d’user de son pouvoir pour être éclairée quant au chemin à prendre. Une force semblait l’attirer vers la forêt. Elle fronça les sourcils, il y avait de très mauvaises ondes par là bas. Elle hésita un instant avant de s’y enfoncer d’un pas décidé, de toute façon, elle était là pour découvrir ce qui se passait dans cette étrange ville. Après quelques minutes de marche, une grande bâtisse de dégagea d’entre les arbres. Une maison ? songea-t-elle.

roller coaster

_________________

ashes to ashes ♒︎ De tout temps et dans toutes les cultures, les hommes ont été à la fois fascinés et effrayés par la magie. C'est d'ailleurs pourquoi je m'y suis tellement intéressé. On ne redoute plus ce que l'on connait © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mysticfalse.forumactif.org/t275-aglae-rusel-fini
Admin & Humaine

Crédits : DoH
Date d'inscription : 06/04/2016
Messages : 598
Race : Humaine
Métier/Occupations : Mannequin
Statut sentimental : En cours de téléchargement
avatar
Donna Holloway
MessageSujet: Re: La poussière à la poussière - Donna & Aglaé   Jeu 17 Nov - 0:08


La poussière à la poussière
Aglaé&Donna
 
Est-ce que le destin allait me le mettre une fois de plus sur ma route ? Avant que je ne le recroise une autre fois, un peu plus officielle ?
Je n’avais plus donné de nouvelles à Damon, ni à Elijah, ce qu’il s’était passé, la rencontre avec mon géniteur, ses menaces contre moi, mais surtout contre Damon et ses insinuations… Je n’arrivais plus à dormir. J’avais dû dire à Rebekah que je ne pourrais rien faire avec elle ces prochains jours. Je ne pouvais décemment pas travailler avec de grosses cernes, avec des bleus sur mon corps, mais surtout, je ne voulais pas qu’elle prévienne son frère.
Lorsqu’il devait m’arriver de sortir, la peur me reprenait et mon cœur battait une chamade que je n’avais plus connu depuis longtemps. La menace de Jack était mon épée de Damoclès qui ne demandait qu’à tomber et à me détruire. J’allais mourir et d’ici peu de temps.
Chaque fois qu’il m’arrivait de fermer les yeux, je les voyais, lui et Damon, autour de moi, parfois se battant entre eux, contre moi ou Damon qui voulait me protéger. Me protéger de quoi ? De lui où de mon père ? Ou bien…Des deux ? Je ne pouvais pas croire que Damon soit le meurtrier que mon père voulait me faire croire. Il avait mis la confiance que j’avais en mon ami à dure épreuve, mais je connaissais Jack, je savais ce que je pouvais ressentir face à Damon, jamais Jack n’arriverais à détruire mon amitié avec Damon. Il était l’une des seules personnes qui pouvait me faire du bien, qui pouvait m’aider, alors non, jamais je ne laisserais Jack détruire ma vie, pas encore, pas continuellement.
Je m’étais rendu près de la vieille maison abandonnée où j’avais rencontré Elijah par deux fois. Si le Destin me l’avait mis sur ma route, cette fois encore, alors que j’en avais besoin, il serait là, non ? Cette fois, c’était différent, si je pouvais arrêter mes larmes, je ne pourrais pas pour les bleus de mes poignets et les grimace que je fais dès que je bouge un peu trop mes jambes. Il a réussi à me faire mal jusqu’à mes hanches et provoquer des bleus à cet endroit.
Alors que je suis assise, tentant de me vider mon esprit, tentant de ne pas penser, de ne pas pleurer, de ne pas hurler, de ne pas tout casser, de ne pas faire exploser, de ne pas craquer, un bruit attire mon attention. Je me relève et je ne sais dire qu’une chose.
- Elijah ?
Mon cœur s’emballe et si ça n’était pas Elijah ? Et si c’était Jack qui venait s’amuser une fois encore avec moi ? J’attends quelques secondes, de trop longues secondes où je mets mes mains contre mon cœur, pour tenter de le calmer, mais ça ne fonctionne pas.
Après quelques secondes, je vois une silhouette inconnue se donnait à mes yeux. Je me tends un peu plus, je me méfie, même si c’est une femme. Son visage ne me dit rien, mais de toute façon, que puis-je faire ? Et si finalement, c’était une amie à Jack qui venait s’amuser ? Les larmes me montent, mais je tente de les refouler et si c’était une simple inconnue ? Elle n’avait pas à me voir ainsi, personne n’avait à me voir ainsi.
- Bonjour.
Et la seule chose que j’arrive à passer mes lèvres.

 


By Phantasmagoria


_________________

 
'Cause I'm only a crack,In this castle of glass
Bring me home in a blinding dream, Through the secrets that I have seen, Wash the sorrow from off my skin, And show me how to be whole again × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mysticfalse.forumactif.org/t55-donna-the-little-poor-huma
Nouvel Arrivant
Crédits : Bazzart
Date d'inscription : 04/11/2016
Messages : 31
Race : Sorcière
Métier/Occupations : Journaliste
Statut sentimental : Mariée
Age : 26
avatar
Aglaé Rusel
MessageSujet: Re: La poussière à la poussière - Donna & Aglaé   Dim 27 Nov - 14:47

 
la poussière à la poussière


Aglaé avançait doucement vers cette grande bâtisse qu’elle apercevait à travers les arbres. Il lui semblait que c’était une maison. Mais de ce qu’elle en voyait, celle-ci ne semblait pas vraiment habitable. Ses bottes s’enfonçaient dans la boue, les roues de sa valise aussi. Il fallait vraiment qu’elle trouve un endroit où poser ses affaires…. Le motel hors de prix allait la ruiner si elle y restait trois nuits de plus.

Une voix s’éleva au loin, murmurant un prénom sans doute. « Elijah ». La voix semblait s’être brisée dans un sanglot ce qui brisa le cœur d’Aglaé. Elle resta un instant immobile, tous ses sens lui disait que cette maison là-bas était maléfique mais aussi qu’une âme en détresse y était. Elle inspira un grand coup et traversa les quelques mètres qui la séparait encore de cette voix. La jolie sorcière se dressa alors devant une demoiselle, rousse, assise.

Cette femme semblait d’une extrême beauté, Aglaé était presque jalouse de ses longs et soyeux cheveux roux. Son corps était mince, frêle et parfaitement proportionné. Les rayons du soleil faisait d’autant plus rougeoyer cette chevelure enflammée. La sorcière était bouche bée devant une telle personne.  Mais l’aura que celle-ci dégageait était sombre, elle semblait meurtrie et fragile. En relevant sa tête, révélant un visage aussi beau que le reste, elle lui adressa un « boujour » méfiant.

Aglaé fronça les sourcils, les yeux marron de cette belle jeune femme étaient bouffis et débordaient de larme qu’elle tentait sans doute de retenir. La jolie brune prit un moment avant de répondre, elle avança doucement, d’un pas hésitant avant de s’accroupir devant la demoiselle.

- Bonjour. Murmura-t-elle d’une voix apaisante.

La sorcière l’observa un moment, elle était frémissante, sans doute prête à prendre la fuite si Aglaé faisait un geste brusque. On aurait dit un chaton apeuré.  Que pouvait-elle faire pour aider ce petit être à sortir de sa détresse ? Peut-être qu’un peu de magie pourrait lui remonter le moral ? Mais la sorcière ne pouvait pas se dévoiler aussi facilement. Qui sait, peut-être que cette personne était une de celles qui s’amusent à chasser les sorcières. Mourir sur un bûché n’était pas une idée qui emballait particulièrement Aglaé, elle se ravisa donc. La jolie brune sourit, elle posa ses mains sur ses genoux pliés sans jamais quitter des yeux le beau visage devant elle.

- Je ne voulais pas vous effrayer. Je suis désolée.

Elle fouilla un instant dans ses poches avant d’en sortir une petite carte écrite en français.

- Je m’appelle Aglaé Rusel. Je suis journaliste.

roller coaster

_________________

ashes to ashes ♒︎ De tout temps et dans toutes les cultures, les hommes ont été à la fois fascinés et effrayés par la magie. C'est d'ailleurs pourquoi je m'y suis tellement intéressé. On ne redoute plus ce que l'on connait © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mysticfalse.forumactif.org/t275-aglae-rusel-fini
Admin & Humaine

Crédits : DoH
Date d'inscription : 06/04/2016
Messages : 598
Race : Humaine
Métier/Occupations : Mannequin
Statut sentimental : En cours de téléchargement
avatar
Donna Holloway
MessageSujet: Re: La poussière à la poussière - Donna & Aglaé   Mer 7 Déc - 14:13


La poussière à la poussière
Aglaé&Donna
 
Je la regardais, du coin de l’œil. Elle avait quelque chose de perturbant, je ne saurais dire pourquoi. A dire vrai, tout m’étonnait dans cette ville. Il y avait une ambiance surréaliste. Une ambiance, qui parfois, faisait froid dans le dos. Par moment, de jour comme de nuit, j’avais l’impression d’être observée, d’être suivie. Il y avait ce bruit étrange, ce frottement, cet espèce de vent qui venait que d’un seul endroit. Je commençais à devenir parano et malgré tout, j’avais des raisons, non ?
A mesure où elle fit un pas, puis un autre et toujours d’autres, mon cœur se serrait et mon instinct se décuplait. J’avais peur de cette demoiselle à l’allure pourtant rassurante. J’avais appris à craindre tout le monde, si ce n’est ces deux hommes qui me tenaient, à présent, très à cœur.
Lorsqu’elle se mit en face de moi, accroupis comme si j’étais une enfant, j’étais stupéfaite. Quelque chose en elle était presque rassurant, mais inquiétant. Elle me salua et pris du temps pour s’arrêter à mes côtés. Je devais faire pitié visiblement… Elle s’excusa même. Nous avions à peu près le même âge et pourtant… J’avais l’impression de n’être qu’une pauvre âme en peine qui désespéré cette jeune dame. Qu’étais-je devenue ? Mon attitude me mettait en colère. Jack m’avait détruit, encore plus après m’avoir retrouvé. Je serrais mes mains entre elles, tirant sur les manches pour cacher les traces de Jack. Il avait extrêmement bien agi en me faisait ça, visible aux yeux de tous. Je devais me cacher, m’éloigner des gens que j’aimais pour que personne ne le voit.
Comment pouvait-elle venir et s’excusais comme si c’était de sa faute ? Lorsqu’elle me montra sa carte, je ressentis un pincement au cœur. Elle était européenne, elle aussi.
- Que fais…une français loin…de la…France ?
Dis-je cette phrase dans un français approximatif, bégayant sur des mots, hésitant sur d’autres. Cela faisait tellement longtemps que je n’avais pas parler français avec quelqu’un. Je repris l’anglais qui était une langue habituelle pour moi, même si mon accent tranché aussitôt.
- Je suis Irlandaise. J’ai appris le français il y a longtemps…
Je tentais un sourire avant de regarder sa carte avant de finalement, relever mon regard vers lui.
- Vous êtes loin de chez vous, vous aussi…
J’avais envie qu’elle ne pense pas à moi comme la fille perdue, pleurant sur son sort à l’abri des regards. Je ne pensais pas l’être, je ne voulais pas ou plus l’être. C’était atroce. Je voulais changer de vie, je pensais que tout irait mieux. Je devais faire bonne figure, comme j’avais toujours fait. Je ravalais mes larmes avant de sourire, un peu plus.
- Je suis désolée… Je ne voulais pas vous inquiéter.


 


By Phantasmagoria


_________________

 
'Cause I'm only a crack,In this castle of glass
Bring me home in a blinding dream, Through the secrets that I have seen, Wash the sorrow from off my skin, And show me how to be whole again × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mysticfalse.forumactif.org/t55-donna-the-little-poor-huma
Nouvel Arrivant
Crédits : Bazzart
Date d'inscription : 04/11/2016
Messages : 31
Race : Sorcière
Métier/Occupations : Journaliste
Statut sentimental : Mariée
Age : 26
avatar
Aglaé Rusel
MessageSujet: Re: La poussière à la poussière - Donna & Aglaé   Lun 19 Déc - 22:43

 
la poussière à la poussière


La jolie sorcière avait mal au cœur en voyant cet être chétif devant elle. Celle-ci semblait si fragile qu’une simple bourrasque de vent aurait pu la faire s’envoler à des lieux d’ici. Son côté protecteur et généreux poussait Aglaé à vouloir à tout prix soulager un peu la peine de cette belle rousse. Elle fut étonnée et ne put empêcher un large sourire de se dessiner sur ses lèvres lorsqu’elle entendit sa langue natale. Le français de la rousse était approximatif et sans doute un peu scolaire, mais son accent n’était pas mal du tout et il aurait sans doute fait chavirer le cœur de n’importe quel gentleman français.

Se doutant qu’il serait compliqué de tenir une discussion entière en français,
Aglaé s’abteint de lui répondre dans la langue de Molière, un peu à contre cœur, il faut l’avouer. Elle avait le mal du pays alors qu’elle venait à peine d’arriver. Les Etats-Unis avaient une culture qui était à l’opposé de l’élégance de Paris. Bien sûr, Paris, la plus belle ville du monde, n’a pas que des bons côtés, il ne faut pas occulter le prix des loyers et de la vie en général, le gouvernement à l’arracher, les odeurs d’urine et la saleté dans le métro, les bousculades aussi, et les agressions. Mais Paris restait Paris. Et Paris c’était chez elle.

- Je suis venue pour le travail. On entend beaucoup parler de cette ville.

La jolie rousse lui annonça alors qu’elle aussi était loin de chez elle, elle venait d’Irlande. Ce pays avait toujours fasciné Aglaé, elle n’y avait encore jamais posé un pied, mais la culture celte et la bière étaient l’une de ses passions après la magie et son miraculeux Luke. Finalement, elle s’excusa d’avoir inquiété la sorcière. Celle-ci ne put contenir ses pulsions plus longtemps.

Il fallait qu’elle fasse quelque chose pour que cette belle demoiselle puisse sourire sincèrement. Aglaé jeta un rapide coup d’œil autour d’elle, il lui semblait qu’elles étaient seules. Tant mieux. Elle ne serait donc pas surprise ni interrompue. La jeune femme en face d’elle semblait inoffensive, même pas capable de casser une branche d’arbre.
Aglaé lui sourit mais lui lança avec un air très sérieux.

- Je vais te montrer quelque chose, si tu le veux bien. Mais il faut que tu me promette deux choses : tu ne dois pas paniquer et tu ne dois pas en parler.

Elle attendit de voir un air entendu sur le visage de son interlocutrice avant d’ôter sa veste et de la poser à côté d’elle. La sorcière rangea au passage sa carte dans l’une de ses poches et posa les deux mains sur le sol boueux. Elle ferma les yeux, concentrant son énergie dans ses mains et murmura quelques formules en latin… Petit à petit, Aglaé sentait la terre remuer sous ses mains. Elle ouvrit les yeux et, sans jamais séparer ses mains, commença à lever lentement les bras vers le ciel. Au fur et à mesure qu’elle montait, une tige verte sortait du sol. Une magnifique tige recouverte d’épine et de bouton de fleur. Une fois que son rosier fut à une bonne hauteur, la sorcière se releva et fit un pat en arrière.


- Florentes !

Elle avança ses mains vers le rosier, comme si elle tenait des confettis et les lançait dessus. L’effet fut immédiat, les boutons de roses commencèrent à pousser et à éclore, les uns après les autres. Ils étaient tous d’une nuance de rose ou de rouge différentes. Ses roses étaient magnifiques, c’était sans doute l’un des plus beaux rosiers qu’Aglaé ait jamais fait pousser.

roller coaster

_________________

ashes to ashes ♒︎ De tout temps et dans toutes les cultures, les hommes ont été à la fois fascinés et effrayés par la magie. C'est d'ailleurs pourquoi je m'y suis tellement intéressé. On ne redoute plus ce que l'on connait © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mysticfalse.forumactif.org/t275-aglae-rusel-fini
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La poussière à la poussière - Donna & Aglaé   

Revenir en haut Aller en bas
 

La poussière à la poussière - Donna & Aglaé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [TERMINÉ] Ésylée - Les hommes sont nés poussière, et redeviendront poussière.
» Poussière d'Étoile
» Poussière d'Etoiles A finir [MANQUE KIT]
» Fragile poussière d'espoir. [Pv Sai & Elena]
» Poussière de Lune (le retour)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic False :: The Play :: La forêt :: La maison abandonnée-