AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Colin the werewolf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Authentique Loup-garou
Date d'inscription : 28/04/2016
Messages : 64
Métier/Occupations : Barman
Statut sentimental : Celibataire
avatar
Collin Lewell
MessageSujet: Colin the werewolf   Jeu 28 Avr - 14:10

550 de large
Colin Lewell

Informations
Prénoms et Nom Colin Lewell
Nationalité Américaine
Âge 27ans
Date de naissance 29 aout
Lieu de naissance Washinton
Métier/Renommée Barman
Groupe Loup- Garou

Je suis Henry Cavill



Prendre un instantané!
Du plus loin que je me souvienne, j’étais heureux. J’étais fils unique et comme la rumeur le veut, j’étais choyé par mes parents. Longtemps mes parents n’avaient pas réussi à avoir des enfants, alors ma venue au monde les rendit profondément heureux. J’étais plutôt douée dans les études, même si je n’avais aucune idée de ce que je voudrais faire par la suite. Je voulais profiter de ma vie, de ce cocon dans lequel je vivais. J’étais loin d’imaginer la suite des évènements. Je devais avoir 18 ans quand mon père mourut. Un cancer, foutu maladie ! J’étais proche de lui, très proche. Il était mon mentor, mon professeur de la vie. Il m’avait aidé pour le sport, pour les filles, pour la vie. Il était compréhensif et avait fait de moi, en parti, l’homme que je suis. L’autre parti de l’homme que je suis, je le tiens du mensonge de ma mère. Elle avait été parfaite avec moi, bonne et gentille, pourtant, elle avait un secret et son secret détruisit complètement ma vie.
Un jour, que je rentrais chez moi après un jogging, en sueur, le cœur battant, je tombais sur ma mère dans les bras d’un homme. J’aurais pu ne rien dire, après tout, mon père était mort depuis près de 7 ans mais non. Je sentais que quelque chose clochait, sans doute parce que cet homme je l’avais déjà vu étant enfant. Je ne me souviens plus de comment ça s’est passé. Je sais que nous étions assis dans le canapé, ils se tenaient la main et mon cœur tambourinait dans ma poitrine.
- Mon ange, je ne sais pas comment te le dire…Je crois qu’il est temps. Ton père… n’est pas mort. Il est là, à côté de moi.
J’écarquillais les yeux, sous le choc de cette révélation. Je ne sus que dire et ma mère en profita pour me raconter la vérité.
- Ton père, enfin… Tu vois. Nous nous étions disputés. Nous avions décidé de faire comme une pause, le temps de réfléchir. J’ai rencontré Ethan et…Je pense que tu comprends la suite. Ensuite, ton père et moi avons décidé de nous remettre ensemble. Je crois que ton père a toujours su que tu n’étais pas son fils. Je pense qu’il était stérile et qu’il le savait. Je ne sais pas s’il m’en a voulu, on en a jamais parlé… Oh Colin, je suis désolée, mais il faut que tu le saches. Ethan, veut entrer dans ta vie…
Je serais les poings tandis qu’elle continuait à parler. Sa voix me fit m’emportait directement, lorsque je me levais, la table du salon vola. J’étais énervé, je voulais crier, hurler. J’avais des envies de meurtres. Mon père n’était donc pas mon père ? Pourtant, c’est comme ça que je le voyais. Et là, je faisais face à quelqu’un qui avait touché ma mère et elle…elle m’avait menti toute ma vie ? Je ne supportais plus de la voir, elle, lui, eux deux réunis. Ethan, mon père, se mit entre moi et ma mère lorsque je failli la frapper. Ses yeux ambrés m’interpelèrent. Je ne voulais pas les toucher. Lui qui n’était rien, elle qui était tout, mais qui m’avait menti…
Je me suis mis à courir aussi vite que je pouvais, je voulais que ma colère parte, je ne voulais plus penser à ce que j’avais appris. La rage m’était montée d’un coup. J’ai toujours été forte tête, à m’emporter facilement, mais là, j’avais failli craquer. Chose étonnante. Lorsque je m’arrêtais, que je tentais de reprendre ma respiration, mon calme…  
- Colin. Je suis désolé que tu l’ais appris comme ça. Si je suis venu, si je t’ai suivi, c’est parce que je sais ce qu’il se passe dans ta tête. Ce qu’il se passe dans ton cœur. La rage qui t’amine, celle que tu ne peux pas contrôler.
Je lui adressais un regard en coin. Il était droit dans ses bottes. Sa posture me rappelait la mienne. Je tenais de lui, un minimum ?
- Il y a des choses que tu dois savoir et je me dois de te dire qui je suis, ce que je suis…
Il m’apprit qu’il était un loup, que le gène était en moi, ce qui expliquait mon caractère, mais que pourtant, ce gène n’était pas déclaré. Il ne viendrait à moi que lorsque j’aurais tué ma première victime. J’éclatais d’un rire froid lors de cette discussion. Il était complétement cinglé ce mec !
Je ne revis plus ma mère, ni mon père biologique à partir de ce jour. J’étais rentré en pleine nuit, j’avais pris mes affaires et j’étais parti, sans un mot, sans rien. Je ne voulais plus les revoir, eux qui m’avaient menti, à moi et à mon père.
Je fis une halte à Mystic Falls. Du moins, ça devait être une halte. Je suis entré dans un vieux rade où j’ai passé la nuit à boire, à oublier ce que j’avais entendu. Toutes ses révélations m’avaient anéanti. Il y eu cette fille. Cette belle blonde avec qui j’ai passé le reste de la nuit et la matinée. Elle savait y faire. C’était l’un des moments de répits que j’eus. Des instants où, focalisé sur son corps, j’oubliais tout. Le soir suivant, je retournais dans le bar. Non pas pour elle, mais pour boire, encore et encore, jusqu’à en oublier mon nom. A la fermeture, il ne restait plus que moi et ce barman, ce mec qui se croyait tellement plus fort que moi. Il m’obligea à sortir, il m’avait vu avec celle qu’il aimait la nuit d’avant et n’avais pas supporté l’idée que je couche avec elle. Il me frappa, une fois, encore une autre. La rage me monta rapidement et avant que je puisse réagir, que je ne puisse comprendre ce que j’avais fait, je l’avais tué. Son corps gisait sur le sol. Ivre, je l’étais, pourtant, je sentais quelque chose en moi changeait. J’emmenais son corps dans la forêt et le laissa là, à la vue de tous. Personne ne saurait que c’était moi.
Je ne connaissais pas le nom de celui que j’avais tué, mais ça me hanterait toute ma vie. Je le compris à la première pleine lune. Par chance, je ne tua personne. Alors, c’était donc vrai… Mon père, du moins, le biologique avait raison… J’étais devenu un loup. Très étrange. Je ne connais rien au monde surnaturel est pourtant, j’en faisais maintenant parti.
J’ai pris la place de celui que j’avais tué. Comme si de rien n’étais, lorsque je postulais, on me dit oui. C’était aussi une manière de ne pas oublier qui j’étais, ce que j’avais fait et ce que je ne comptais plus jamais faire.



1 mot pour me décrire

100x100

Un pseudo?

Xyy

Un âge?

24 ans

La célébrité de votre avatar?

colin o'donoghue
100x100

Un mot à propos de vous?

Je roxe Smile
100x100

Comment avez-vous trouvé le forum?

Toujours la même chose

Quelque chose à dire à propos du forum?  

Longue vie !

Et vous avez lu le règlement?

Voui !
Picture!
Je suis grand, enfin, dans une taille normale. Je ne pense pas avoir une carrure de rugbyman, mais je suis dessiné. J’ai un corps assez fin et je suis élancé. J’ai un charme fou quand je porte un costume, mais ça ne m’arrive très peu. Je porte généralement un jean, une veste en cuir, une petite chemise. Je ne me qualifierais pas de beau gosse, comme un tombeur, même si mon lit n’est jamais vide. Mes yeux, quand ils ne montrent pas ma nature lupine, ils sont marrons et son intensément froid. Mes lèvres trahissent rarement un sourire. J’ai le visage souvent fermé, je ne trahi aucune émotion. J’ai vécu des traumatismes qui ont fait que je ne veux pas me lier aux autres, du coup, je ne montre aucune émotion. Je sais que les femmes aiment beaucoup ma barbe. Souvent, on m’a dit que c’était un petit quelque chose en plus, qui malgré que cela ferme mon visage un peu plus, ça m’apporte du charme.    
Spirit!
Je suis froid, distant et je n’aime que peu le contact humain, si ce n’est le contact physique avec les femmes. Je ne sais pas si c’est la peur de tuer quelqu’un qui m’interdit de me lier ou si c’est simplement parce que je m’en veux de ce que j’ai fait et que je me punis chaque jour qui fait. J’ai un caractère de feu et je m’enflamme rapidement. Dans mon bar, je fais attention à ce que rien ne vienne détruire le peu de vie et de stabilité que j’ai. Je bois beaucoup, même pendant mes heures de travails, ce qui me permet d’oublier la culpabilité. Je ne suis pas du genre à tomber amoureux, je ne l’ai jamais été. J’aime les histoires d’un soir, ça me permet de ne pas me lier. C’est toujours la même chose, ne pas se lier. J’en veux beaucoup aux pères en général. Tout ce qui se rapproche à la fibre paternel, maternel, je n’aime pas. Je ne dis pas que je n’aurais jamais de famille à moi, mais il faut penser aussi au gène que je pourrais transmettre.

© Narja - Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mysticfalse.forumactif.org/t75-colin-the-werewolf
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Colin the werewolf   Jeu 19 Mai - 11:28

Bienvenue magnifique loup-garou qui était là avant moi
Revenir en haut Aller en bas
 

Colin the werewolf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Colin Crivey
» Colin Powell endorses Obama
» Signature de contrat - Colin Greening
» Le retour de Colin Crivey [LIBRE]
» s. james mitchell ► Colin O'Donoghue
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic False :: You and I :: Présentation :: Validées-